courtfool.info
Le fou du roi dévoile des secrets
derrière les événéments mondiaux
list of articles
StartListOfArticles

Rutte versus Erdogan 12 mars 2017
Burada patron değil, Erdogan değilim !

Rutte versus Erdogan 12 mars 2017 Premier ministre néerlandais Rutte empêche des ministres turques de participer à une réunion pro-Erdogan à Rotterdam.


Les secrets derrière l'argent et les banques Les secrets derrière l'argent et les banques:

La magie des banquiers

La magie des banquiers La magie des banquiers

Le cancer des banquiers

Le cancer des banquiers Le cancer des banquiers

signer un emprunt

Si vous voulez bien signer ici, je vous donne un avoir de 1.000 euros et vous me devrez 1.000 euros plus intérêts.

Le système bancaire en bref Le système bancaire en bref

échanger des montants à payer
Avec un tout petit peu d'argent les banquiers peuvent se payer des millions...

Secrets d'argent, intérêts et inflation Secrets d'argent, intérêts et inflation

Débit, crédit, banco! Débit, crédit, banco!

Dette publique Canada
Les gouvernements offrent des milliards d'intérêts aux banques privées...

Une histoire de deux systèmes monétaires Une histoire de deux systèmes monétaires

il pleut des billets

Banques privées ou banque du gouvernement Banques privées ou banque du gouvernement, une comparaison.

Des dettes d'État au franc d'État Des dettes d'État au franc d'État

banque à réserve fractionnelle

Crise bancaire? Réforme! Crise bancaire? Réforme!

Wall_Street_Bull

the Derivative Scam Banking explained:
the Derivative Scam



Les secrets derrière l'euro Les secrets derrière l'euro:

La folie de l'euro

La folie de l'euro La folie de l'euro

euro lourd

Sortir de l'euro, et puis? Sortir de l'euro, et puis?

euro affamée

MES, le nouveau dictateur européen MES, le nouveau dictateur européen

YouTube: Le nouveau dictateur européen

La dictature du MES vide les Caisses d'État en 3'51'' La dictature du MES vide les Caisses d'État en 3'51''

Restez tranquille! Nous bâtissons l'Europe!
Restez tranquille! Nous bâtissons l'Europe!

MES, un coup d'état dans 17 pays MES, un coup d'état dans 17 pays

MES: autres articles

Zeus viole Europa
Zeus viole Europa! Une tragédie Grecque qui dure...

Zeus viole Europa Zeus viole Europa

Soldats tués

L'OTAN sauve l'euro en Libye L'OTAN sauve l'euro en Libye

Obama et Sarkozy en Libye
Obama et Sarkozy en Libye

Les courriels de Hillary Clinton sur la Libye Les courriels de Hillary Clinton sur la Libye

Euromania

EUROMANIA by Peter Vlemmix EUROMANIA by Peter Vlemmix

Ascensao_e_queda_do_euro

Auteurs:
Rudo de Ruijter
Yannis Varoufakis
Costas Lapavitsas
James K. Galbraith
Gerard Dunénil
Michael Hudson
Ed Dolan
Jacques Nikonoff
Jean-Claude Paye
Eugénio Rosa
Jorge Figueiredo

Offre exceptionnelle
Offre exceptionnelle:

Confused perspectives

Ivan Boyadjhiev, Perspective confuse, 40 x 50 cm Ivan Boyadjhiev
Perspective confuse
40 x 50 cm
Cliquez ici...




Les secrets derrière les démocraties Les secrets derrière les démocraties:

La route vers la démocratie

La route vers la démocratie La route vers la démocratie

Le curieux référendum néerlandais

Le curieux référendum néerlandais Le curieux référendum néerlandais

Le parlement des poules

Le parlement des poules Le parlement des poules


Les secrets derrière la guerre en Iraq Les secrets derrière la guerre en Iraq:

dollar

Coûts, méfaits et dangers du dollar Coûts, méfaits et dangers du dollar

Iraq Memorial

Iraq Memorial Iraq Memorial


Les secrets derrière la guerre en Afghanistan Les secrets derrière la guerre en Afghanistan:

Pipelines_to_9_11 / WTC

Pipelines vers le 11 septembre Pipelines vers le 11 septembre


Les secrets derrière les accusations contre l'Iran Les secrets derrière les accusations contre l'Iran:

Hold-up sur le marché des combustibles nucléaires

Hold-up sur le marché des combustibles nucléaires Hold-up sur le marché des combustibles nucléaires

Balayer Israël de la carte Balayer Israël de la carte


Adieu à la croissance Adieu à la croissance:

Energie et population mondiales

Energie et population mondiales Energie et population mondiales

Energie et population mondiales

Crise de l'énergie, Tournant de l’humanité Crise de l'énergie:
Tournant de l’humanité



Faits et mensonges sur le climat Faits et mensonges sur le climat:

Le sommet Parisien sur le climat

Le sommet Parisien sur le climat Le sommet Parisien sur le climat

L'horloge de la terre et du soleil

L'horloge de la terre et du soleil 1: L'horloge de la terre et du soleil

L'activité du soleil

L'activité du soleil 2: L'activité du soleil

CO2: panique, affirmations et fraude...

CO2: panique, affirmations et fraude... 3: CO2: panique, affirmations et fraude...


Dévoiler des secrets... Dévoiler des secrets...

Réveiller des citoyens?

Réveiller des citoyens? Réveiller des citoyens?


Humour Humour:

Manif à Draguignan

Il y a des alternatives au capitalisme... Il y a des alternatives au capitalisme...

Cartoons

Cartoons Cartoons


Traités Traités:


Treaty establishing the European Union (EU) Treaty establishing the European Union (EU)

Treaty on the Functioning of the European Union (TFEU) Treaty on the Functioning of the European Union (TFEU)

Amendment article 136 TFEU Amendment article 136 TFEU

First version of the Treaty establishing the European Stability Mechanism First version of the Treaty establishing the European Stability Mechanism (ESM)(not ratified)

Treaty establishing the European Stability Mechanism (ESM) Treaty establishing the European Stability Mechanism (ESM)

Treaty on Stability, Coordination and Governance in the economic and monetary Treaty on Stability, Coordination and Governance in the economic and monetary union (TSCG)

Vienna Convention on the Law of Treaties 1969 Vienna Convention on the Law of Treaties 1969


Éditions Voulez-vous savoir qui ont publié des articles du fou du roi? Mondialement plus de 500 sites.

Cliquez ici...

StartPublishers



11 Septiembre 2001
24h Gold
321 Energy
Aardewerk.be
Academie-Gaullisme
Ad Broere
Advivo.com.br
Afghan.nl
Aftershock News (ru)
Albe.ru
Aldeilis
Alexander's Gas and Oil
Alex Constantine's 9/11 Truthmove
Alfa Kappa
Aljazeera Com
Aljazeera Info
Altea te quiero verde
Alter du Lot
Alter Info
Altra Informazione
American Chronicle
American Iranian Friendship Committee
Amsterdam Post
Anarchiel
Andalous.ma
Anonymous France
Anovis Anophelis
Antifascist Encyclopedia
Apocalypse Total
Apokalyps Nu
Apollo Solaris
Aquarius Age
Argusoog
Arianna Editrice.it
ArmonyaX
Articles du jour
Artikel 7 Nu
At-Park / АТ-парк
Atlas Vista Maroc
Au bout de la route
Avant de voter
Averdade vos libertara
Avicennesy
Avizora
A voz do povo
Baltimore Chronicle
Bankiv Tomske.ru
Banque publique .be
Beaujarret 50'z
Beez Libre Info
Before it is news
Belém Livre
Bernard Sady
Bezformata.ru
Biflatie.nl
Blogapares
Blog Chalouette
Blog Chatta.it
Blog économique et social
Blogg.org
Blog World-citizenship
Bobo in Paraguay
BOINNK!!!
BouBlog
Brasilianas.org
Brood en spelen
Bullion Management Group
Burbuja.info
Business-Gazeta.ru /
БИЗНЕС Online
Cafe 415
Candombeando
Cantv
Carla Noirci's Log
CASMII
Caveat emptor
CawAilleurs
CDU Arouca
Cenex.com.ua
CGT Santé 46
Chatta it
Chipstone
Chris Roubis
Chiado Editora
Club Invest
Cogito ergo sum
Collectif de Remises En Causes de Besançon
Come Don Chisciotte
Comité Valmy
Conscience Citoyenne Responsable
Contre-Info
Correio Progressista
Corriera della Notte
Cosenostrea casanostra
Counter Currents
Crash Debug fr
Crise Systémique Globale
Critical Trend (bg)
Criticamente
Cross-Cultural Understanding
Dagboek van een belegger
Daily Motion
Daily Times
Dandelion Salad
Dazibaoueb
Déborah 33 Epée
De Echte Denker
De Kelderlander
De Lange Mars
Démocratie réelle Nimes
De Waarheid Nu
Démocratie capitaliste
Démocratie Réelle à Nimes maintenant
Démocratie royale
Democratische Partij v Solidariteit
Denissto.eu
De Reaguurder
De Vrije Chroniqueurs
Dialogue & Démocratie Française
Diário Liberdade
Diatala.org
Digitale Stad Eindhoven
Dimensional Bliss
Dire Giovani
Dissident News
Dit kan niet waar zijn.eu
Diário de Notícias - Cartaz
Djamazz Centerblog
Docplayer.ru
Dolezite.sk
ДОТУ.org.ua / Dotu.org.ua
Double Standards
Dove sono le ragazze
Doy Cinco
Dreamdash
Dutch Amazing Nieuws
Dwarslezing
E.J. Bron
Earth Matters
Económico Fórum pt
Economics Kiev /
Мировая и рыночная
экономика
Статьи и книги

EC-planet
Eco-Humanisme Radical.org
Edelmetaal.Info
Educate Yourself
E-Foro Bolivia
Égalité & Réconciliation
Eindtijd in beeld
Élections Algérie
EliteTrader.ru / Элитный Трейдер
El Libre Pensador
Elkhadra
Eltimir / Елтимир
End the ECB
End US Militarism
天涯社区 /
(End of the world community)

Enrico Sabatino
Entrelector
Es.Sott.net
Etienne Chouard
EU Alert
Europe 2020
Europlouf
Eurostaete eu
Eva Anárion
Evolution de notre civilisation
Facebook
Fai te
FCCI
FDESOUCHE
Ferra Mula
Filosofia e Tecnologia
Fimdostempos.net
Finanza.com Blog
Finanza Online
Focus στην Οικονομία
Folha diferenciada
Forexaw
Fortune F. Desouche
Forum démocratique
Forum des Alternatives.org
Forum.for-ua.com
Forum Mondiale della Alternative
Four Winds
Francisco Trindade
François de Siebenthal
Free Minds
Freedom Bytes
French News Online
French Revolution
Fronte di Liberazione dai banchieri
FTU.su
Fugada YouTube Forum
Future Fast Forward
Gabriele van Doorn
Geen Flauwekul
Generaal Pardon
Geografia e Luta - Prof. Mazucheli
Geopolitica blog
George Orwell Werkgroep
Gest Credit
Gianfranco Vizzotto
Gino Salvi
Global Echo
Global Economic Intersection
Global Faultlines
Global Order
Global Research
Global Systemic Crisis
Golden Heart
Gorod.Tomsk.ru
Город.Томск
Goto 2012
Goudstaven-goudstukken
草根金融服务社 /
(Grassroots Financial Service)

Grioo
Guerre Libre Info.org
Henry Makow
Het echte nieuws.be
Het uur van de waarheid
Hidden Mysteries
Ho visto cose che voi umani
Holland 4 MPE
Ho visto cose che voi umani
Hubbert Peak
Huffington Post
Iceberg Finanza
Il nodo gordiano
Imperiya / Империя
Indebitati
Indymedia
Indymedia Portland
Info Guerilla
Infomare Per Resistere
Information Clearing House
Informazione in Rete
Infos différentes
Infowars Ireland
Institute of Evolutionary Economics
Instituto Reage Brasil
Intellezione
Intermarket & more
International Business Times
InvestGraf
Investors Hub
Iran Blog
Iran Daily
Iran File
IRIB Iran French Radio
Irish Public
Irish Timez
Irissan
Islam City
Isxys / ΙΣΧΥΣ
Ivan Mutov
Jean Marie Lebraud
Joomla
Joop.nl
Jornal Fraternizar
Jornalggn.com.br
Jose Joa Net
Josè Maria Salvador
Journal la Mée
Journal Milénio
Journaux de Guerre
Kanie Tistory
Klein Paradijs
Klepsudra
Kollinos
Komitet / Комитет
Kostarof
L'éveil 2012
L'Observatoire de l'Immo
La banlieu s'exprime
Lanet Kiev
Las razones de Aristófanes
LeaksFree.com
Le Banquier Garou
Le Blog d'Eva
Le Blog de Nicole
Legion 5-9
Legio Victrix
Le Lot en Action
Le Metropole Cafe
Le Monde du Sud
Le Partisan de Gauche
Le Post
Les Indignés
Les moutons enragés
Leugens
Lettre d'Informations Stratégiques Internationales
Liberamenteservo.it
Libertatum
L.I.E.S.I.
Lit Corner
L'Olandese volante
Luminária
Macua Blogs Moçambique
Magok Vagyunk
Manifeste pour un débat sur le libre échange
Mapeni School
Marianne2
Marista Urru
Market Oracle cn
Market Oracle co.uk
MasterNewMedia
Mathaba News
Maurício Porto
Max 1967
Maxi News
MBM Hautetfort
Mecano Blog
Melochi
Mens en Politiek
Mercato Libero News
Metropolis
Mga Diskurso ni Doy
Michel Collon Info
Middle East Online
Mondialisation Ca
Money Files
Mouvement Politique d'Éducation Populaire
Na Sombra.org
Nato nella tana
Natural Money
Nervyoko-bis
Newropeans Magazine
News Follow Up
Newzz in Ukrain
Niburu
Nieuw-Nederland
Nieuws-Flash
Norma Tarozzi
Nota.to-p.net / НОТАРИАТ
Notizie Libere
Notizie Silcea
Nous les dieux
Novusordoseclorum
NucNews
Nya Politiken
Ocastendo Blogs
Occupy Amsterdam
Occupy Network tv
Oil Crisis
Olo's Ramblings
Oko-planet.su / Око Планеты
Onderzoek 9/11
One Base.com
Ons geld
Ontdek Islam
Openbare Bank be
Os Bárbaros
Osservatorio Sovranità Nazionale
Osvaldo Bertolino
Our World / НАШ МИР
Oxygene.re
Pakistan News Service
Palestine - Solidarité
Panier de Crabes
Paper Blog fr
Paperless Korea
Paraguay Tistory
Partage dialoguer avec jean loup
Parti de Gauche 34
Partido Comunista Brasileiro
Patrice Mars
PCF Bassin
PCF Cap Corse
Peace by Truth
Peak Oil .pl
Pensare Liberi News
Pensioenblog
Perunica
Peter Pan's Paradijs
Philippe Vedovati
Pintxo
Planeta Caos
Planete Non Violence
Plein Overheid
Politics & Current Affairs
Portal Luis Nassif
Portland Independent Media Center
Post Jorion
Post Switch
Pragmatic Economist
Pravda / Правда
Primavera do 11
Project for the Old American Century
Prova Final
Puszta Igazság
Quo Fata Ferunt
Raise the Hammer
Ravage Digitaal
Rayven
Real Infos
Real Wealth Society
Recuperare Credit
Relapsing Fever
Resistance
ReRuBabs
Réseau International
Resistance 71
Résistance FR
Resistenze.org
Resistir Info
Resurs.by
Revolta Total Global
Robin Good
Rodon
Rol Club
Rue 89
Rus Nevod
Sahar TV Iran
Saura Plesio
Schoonoord Web
Seigneuriage Blogspot
Sempre Vigili!
Shem.se
Siddharth Varadarajan
Signoraggio.it
Silver and Gold Shop
Silver Bear Cafe
Sociale Databank Nederland
Sociale Driegeleding
Sociologias
SOS-crise
Sott.net
Soutenir l'Afghanistan
Spartacus.info
Spazio Forum
Spiegelbeeld
Spraakloos
Sprookje Nieuws
Stampa Libera
Star People
Stienster Blogspot
Studien von Zeitfragen
Stop de bankiers
Storyo.ru / Страницы истории
Suciologicus
Sustainocratie
Svobodnoslovo / Свободно слово
Tegen Onzin
Textos A Voz do Povo.pt
The Movement
The People's Forum
The Pragmatic Economist
The Voice of Wakker Holland
The Wild, Wild Left
Tijdgeest Magazine
Time For Change
Timotv
Toine van Bergen
TomskNet.ru / Город.Томск
To-p.biz
Top-débats.info
Tora Yeshua / תורה־ ישוע
Trademan.org
Transatlantic Information
Exchange System
Transition Town Breda
Transcom Se
Triplo II
Truth Spring
Truth Move 9/11
Tunisia Today
Uitpers
UKIP Hillingdon
Um Novo Despertar
Uruknet Info
Vemiplast
Verborgen Nieuws
Vermelho.org.br
Verontruste Moeders
Veterans for America
Video data bg
Viewzone Magazine
Vilag Helyzete Blogspot
Vilistia
Visionair.nl
Vision Démocrate.net
V-Kontakte.ru / Вконтакте
Voix dissonnantes
Volya.ariy.org
Voprosik / Вопросик
Voy Com
Vrijspreker
Vues du monde
Vyacheslav Burunov
ВячеславБурунов
Wake Up From Your Slumber
Wakkere Mensen
Wall Street Pit
Want to know .nl
War and Peace / война и мир
Waterput klassiek
We Are Change Holland
We Are Change Rennes
Welcome Back UZ
Werkgroep George Orwell
What really happened
Wij worden wakker
Wiki Strike
Wisdia Encyclopedia
Worldissue Blog bg
World Prout Assembly
Wroom.ru
YouTube
Yursodeistivie / Юрсодействие
ZakonVremeni.ru
ЗаконВремени
Zebuzzeo
Zé Povinho no século XXI
Znanie-Vlast.ru
БезФормата.ru

Since 2006 the sites here above have published one or more of the court fool's articles. Some seem to be out of reach today, either because these websites or pages do not exist anymore, or because of other causes. To compliment them, I have chosen to keep them in the list.
Rudo de Ruijter

RemerciementsRemerciements spéciaux à:

Christine, Corinne, Francisco, Evelyne, Françoise, Gaël, Peter, Ingrid, Ivan, Krister, Jorge, Marie Carmen, Ruurd, Sabine, Lisa, Sarah, Valérie & Anonymous...

RemerciementsRemerciements pour traductions: StartTranslators

Alter Info
Carlo Pappalardo
Come Don Chisciotte
Ermanno di Miceli
Ivan Boyadjhiev
Jorge G-F
Lisa Youlountas
Jose Joaquin
Manuel Valente Lopes
Marcella Barbarino
Marie Carmen
Mary Beaudoin
Michel Ickx
Михаил
Natalia Lavale
Nicoletta Forcheri
Peter George
Resistir Info
Traducteur sans frontière
Valérie Courteau

StartJoinTranslators

Voulez-vous traduire aussi?Voulez-vous traduire aussi?

Translator
Si vous maîtrisez l'espagnol, l'italien ou une autre langue, vous pouvez être très utile en traduisant un article. Ainsi des milliers de lecteurs supplémentaires pourront en prendre connaissance. Veuillez svp sélectionner la langue (avec les boutons en haut de cette page). Puis, dans l'index vous verrez les articles qui attendent une traduction. Pour plus d'informations, veuillez contacter:
Rudo de Ruijter
courtfool@xs4all.nl

Decrease text size
Increase text size

 

Faits et mensonges sur le climat (2)

Par Rudo de Ruijter,
Chercheur indépendant,
Avec mes remerciements spéciaux au climatologue professeur Patrick Tyson

2ème partie: L'activité du soleil

 

Variations dans l'activité du soleil

En 1843 Samuel Heinrich Schwabe a découvert un cycle d'environ onze ans dans l'activité du soleil. Le nombre de taches solaires est une indication de cette activité. Plus il y a de taches sur sa surface, plus le soleil est active. Depuis 1978 l'activité est mesurée par des satellites. Des quarante premières années de ces mesures nous savons, notamment, que l'énergie moyenne au dessus de l'atmosphère est de 1366 watts par m2, et augmente et diminue de 0.5 watt au cours de ces onze années. [14]

L'observation des taches solaires a commencé seulement après l'invention du télescope en 1605. En 1611, Galilée et d'autres ont dessiné des cartes précises des taches solaires aux moments spécifiques. Une observation quotidienne a commencé en 1849. [15] En 1894 Edouard Maunder s'est étonné, que les cartes de l'ère de Galilée avaient à peine des taches solaires, comparées à ses propres observations. Ce n'est qu'en 1976 que le travail de Maunder est devenu mieux connu. La conclusion a été tirée, qu'une diminution de l'activité solaire avait provoqué la Petite Ère Glaciaire. C'est la période entre 1430 et 1850, où une diminution des températures moyennes avait été notée. Entre 1600 et 1700 les températures moyennes étaient de 2 degrés au-dessous de la normale. Ce n'est peut-être pas aussi froid que le nom Petite Ère Glaciaire suggère. [16]

Depuis 1979 l'histoire de l'activité solaire peut être tracée en comptant les isotopes cosmogéniques, comme le Carbone-14, le Béryllium-10 et le Chlorine-36. Ces isotopes sont produits dans l'atmosphère, quand les rayonnements heurtent les molécules atmosphériques. Le nombre produit varie avec l'activité solaire. En les comptant dans des sédiments, dans des noyaux de matériel organique et dans la glace, les scientifiques arrivent à reconstruire l'histoire de l'activité solaire. Aujourd'hui, les scientifiques ont une reconstruction depuis 9.000 ans avant JC.

Transformation en chaleur

Sun_black_body_wavelengths

Le rayonnement dont nous avons parlé jusqu'ici, c'est le rayonnement du soleil sur l'atmosphère terrestre. Ce rayonnement, en fait, peut être considéré comme nom collectif pour l'énergie qui se déplace dans différentes longueurs d'onde. Plus le point d'origine est chaud, plus le rayonnement est concentré dans des longueurs d'onde plus courtes. Plus le point d'origine est froid, plus le rayonnement est concentré dans des longueurs d'onde plus longues. [17] Le soleil émet la plupart de son rayonnement dans les longueurs d'onde autour de la lumière visible (0.38 - 0.75 micromètre) avec un pic dans la partie vert-jaune [18]

[illustration d'ockhams-axe.com, 2010]

Cependant, le spectre entier des longueurs d'onde est beaucoup plus grand que le graphique du pic de rayonnement suggère. De courts à longs, nous pouvons les grouper dans les rayons gamma (y), les rayons Röntgen (x), les rayons ultra-violets (UV), la lumière visible, l'infrarouge, les micro-ondes, et les ondes radio. En particulier les ondes très courtes de moins de 320 nanomètres (0.000320 millimètre) sont dangereuses. C'est-à-dire, une partie des rayons UV, et tous les rayons X et Y. [19]

spectrum
Cliquez pour agrandir

Des molécules qui se divisent

Ces ondes extrêmement courtes ont tellement l'énergie, que lorsqu'elles sont absorbées par des molécules d'oxygène (O2), ces dernières éclatent en deux atomes (O).

Les couches atmosphériquesDans le haut de l'atmosphère, au-dessus de 200 kilomètres, il y a tellement de rayonnement d'ondes extrêmement courtes, que des molécules entières de l'oxygène peuvent à peine être trouvées. [20] Ici le rayonnement fait ioniser les atomes d'oxygène isolés. [21] L'atome absorbe ce rayonnement et émet alors un ou plusieurs électrons. L'augmentation de l'énergie cinétique est mesurée comme augmentation de la température.

En s'approchant de la terre, de plus en plus d'ions positifs et négatifs se rencontrent et forment de nouveau des molécules d'oxygène. À chaque collision du rayonnement dangereux est absorbé. Par la concentration plus élevée des atomes et des molécules plus près de la terre, ce processus se répète de plus en plus vite, jusqu'à ce que, à environ 80 kilomètres au-dessus de la surface, le rayonnement avec les longueurs d'onde les plus courtes ait presque disparu. [22]

 

L'ozone

Puis, il reste encore des ondes très courtes, en particulier dans la partie ultra-violette, par exemple entre 220 et 330 nanomètres [23], qui ont encore suffisamment d'énergie pour frapper des molécules de l'oxygène en deux. Les molécules de l'oxygène (O2) sont alors divisées en deux atomes d'oxygène (O). Quand ces atomes libres se heurtent contre des molécules d'oxygène, ils forment une nouvelle molécule, l'ozone (O3). L'ozone est très instable et dès qu'un autre atome d'oxygène libre s'y heurte, il ne forme pas O4, mais deux molécules d'oxygène (O2) normales. Ainsi, l'ozone est décomposé aussi facilement qu'il est créé. [24]

La formation de l'ozone a lieu, en particulier, au dessous d'une altitude de 80 kilomètres. Entre 20 et 30 kilomètres d'altitude la densité de l'air est assez grande pour y trouver une plus grande concentration d'ozone. Nous l'appelons la couche d'ozone. Ne vous faites pas trop d'illusions: la concentration moyenne de l'ozone dans l'atmosphère est seulement 3 molécules sur 1 million de molécules d'air [25] et dans la couche d'ozone c'est 9 molécules sur 1 million. [26]

Néanmoins, si vous superposez toutes les molécules d'ozone dans l'atmosphère, vous obtenez une couche de quelques millimètres d'épaisseur. [27] Cela est juste assez pour nous protéger contre les rayons UV avec des longueurs d'onde entre 240 et 320 nanomètres. [28] Sur les rayons avec des longueurs d'onde entre 290 et 320 nanomètres nous savons qu'ils causent le cancer de peau. [29]

L'importance de la couche d'ozone est publiquement connue seulement depuis 1971, en relation avec un projet pour construire une flotte d'avions supersoniques. Ils voleraient beaucoup plus près de la couche d'ozone, où la résistance de l'air est inférieure. Selon des scientifiques l'émission de l'hydroxyde causerait la destruction de la couche d'ozone. En 1974 on a découvert l'influence des chlorofluorocarbones (CFC). Au siècle dernier ils ont été employés de plus en plus massivement dans les réfrigérateurs, les climatiseurs, les vaporisateurs sous pression et le nettoyage industriel. Il s'est avéré que le CFC se décompose par le rayonnement UV. De ceci surgissent des atomes de chlore, qui sont les catalyseurs puissants. Un simple atome de chlore peut détruire des dizaines de milliers de molécules d'ozone l'une après l'autre. [30]

Le projet pour les avions supersoniques a été arrêté et des CFC ont été interdits. [31] Cette interdiction a seulement commencé en 1987. En raison des intérêts des industries elle n'est entré en vigueur que très lentement. Quelques produits de remplacement se sont avérés nocifs pour l'ozone aussi. [32] De nos jours l'interdiction a toujours beaucoup d'exceptions. [33]

Depuis 1956 des mesures de la concentration d'ozone ont été faites à partir de la terre en Antarctique. Depuis le milieu des années 60 des observations continues sont faites en plusieurs endroits autour du monde. Depuis 1978 elles ont également faites par satellite. [34]

L'ozone semble être rare au-dessus de l'Antarctique. Ici en 1981 un trou temporaire est apparu, un secteur avec une concentration d'ozone fortement réduite. [35]  Ce phénomène se répète tous les ans entre août et décembre. Trois ans après, le petit trou était devenu de la taille du continent antarctique entier. [36]

Le trou d'ozone
Cliquez pour agrandir

Depuis 1985 des publications paraissent à ce sujet, qui reçoivent une attention mondiale. [37] En 1998 le trou avait grandi jusque deux fois la taille de l'Antarctique. En 2008, après quelques hauts et bas, la taille était redevenue comme celle de 1998. [38] Entre 1970 et 1995 la concentration du chlore dans l'atmosphère a triplé. Depuis, elle s'est stabilisée à ce niveau. [39]

Selon des scientifiques de l'Inspection Antarctique Britannique (British Antarctic Survey), le trou apparaît au dessus de l'Antarctique en raison du fait qu'ici, pendant la nuit polaire, les températures dans la stratosphère (c'est-à-dire, entre 10 et 80 kilomètres d'altitude) descendent à -80o Celsius. À ces températures les cristaux de glace accélèrent les réactions chimiques. [40]

A certaines éruptions volcaniques des cendres très fines sont poussées jusqu'à 20 kilomètres d'altitude, comme à celles de l'EL Chichòn au Mexique en 1982 et du Pinatubo sur les Philippines en 1991. [41] Ces cendres reflètent une partie du rayonnement solaire entrant, mais elles sont également réchauffées par le rayonnement d'ondes longues, venant aussi bien de la surface de la terre, comme de l'atmosphère et comme du soleil. Ceci mène à un réchauffement de la stratosphère (+ 4o C). Les CFC réagissent chimiquement avec les cendres sulfureuses, accélérant la décomposition de l'ozone. Au bout de quelques années les cendres ont disparu de la stratosphère. C'est pourquoi l'influence de telles éruptions volcaniques est considérée provisoire. [42]

Pour ce qui est du chlore et d'autres composants chimiques, cela prendra un bon moment, avant qu'ils aient disparu de la stratosphère. A cette altitude il n'y a pas de pluie qui les ramènerait à la surface terrestre.

Le trou dans la couche d'ozone couvre maintenant régulièrement l'Australie et la Nouvelle Zélande. Ici nous trouvons le pourcentage du cancer de peau le plus élevé dans le monde. [43] Au-dessus du reste du monde, l'épaisseur de la couche d'ozone varie. L'Europe aussi, a souvent un rayonnement UV dangereux. À la télé Belge, dans les prévisions météorologiques, ils avertissent quand le rayonnement UV est élevé. Par contre, aux Pays Bas ils n'avertissent pratiquement jamais. Au milieu des années quatre-vingt-dix, un jour je leur ai demandé pourquoi. Confidentiellement ils m'ont indiqué qu'ils n'avaient pas le droit. Apparent il y a des intérêts, qui sont plus importants que la santé publique.

Peut-être il est utile d'insister sur le fait, que l'ozone ne concerne que la protection contre une partie minuscule du spectre de rayonnement électromagnétique. [44] Tous les ans, nous produisons des millions de tonnes de produits chimiques et la plupart d'entre eux mènent à un changement de la composition de notre atmosphère. Sans cesse de nouveaux produits chimiques sont inventés. Les intérêts commerciaux sont élevés et, de nos jours, la plupart des scientifiques sont payés par des entreprises. Déjà depuis 40 ans, on n'entend plus beaucoup parler des dangers des produits chimiques dans l'atmosphère.

Radiation qui n'atteint pas la surface

Des mesures, réalisées d'une part par des satellites, d'une part depuis la surface de la terre, il s'avère que des parts importantes du spectre de rayonnement sont arrêtées par notre atmosphère.

 

Longueurs d'onde stoppées par l'atmosphère.
Cliquez pour agrandir

Longueurs d'onde stoppées par l'atmosphère.

1 m = 1.000 millimètre = 1.000.000 micromètre = 1.000.000.000 nanomètre  [45]

Ceci garde également beaucoup de chaleur en dehors. En particulier à des centaines de kilomètres d'altitude, où les ondes extrêmement courtes se heurtent aux molécules et atomes, les températures peuvent atteindre 1500o Celsius. [46] Plus près de la surface, il y a des couches d'air avec beaucoup moins d'activité, comme entre 11 et 20 kilomètres d'altitude, où la température est le plus souvent -40o Celsius. [47]

Les 10 kilomètres inférieurs (33.000 pieds)

La majeure partie de l'air est concentrée en dessous de 10 kilomètres d'altitude; c'est la troposphère. Ici nous trouvons nos conditions atmosphériques bien connues avec du vent, des nuages et de la précipitation. La marque de 10 kilomètres est simplement une moyenne approximative. La troposphère se lève à environ 17 kilomètres dans les tropiques, et à environ 7 kilomètres ou moins aux pôles. Des nuages cirrus se trouvent souvent au-dessus de 10 kilomètres et le dessus des cumulonimbus peut atteindre une altitude de 20 kilomètres ou même plus. [48]

Régulièrement plus de la moitié de la terre est couvert par des nuages. Les nuages reflètent une partie du rayonnement, absorbent une partie et laissent passer une partie. En règle générale, plus un nuage est épais, plus il reflète.

Réflexion par les nuages
Cliquez pour agrandir

En théorie les nuages ne devraient pouvoir absorber que 20% du rayonnement entrant. Dans la pratique, il s'avère que cela peut être le double. La différence vient des particules de poussière minuscules dans les nuages. [49]

Les nuages absorbent à la fois la radiation des ondes courtes et longues du soleil et la radiation des ondes longues de la terre. Cette énergie radiante est transformée en énergie cinétique et résulte dans une augmentation de la température du nuage. À leur tour, les nuages émettent de l'énergie en grandes ondes.

De toute la radiation qui atteint la troposphère, environ la moitié atteint la surface terrestre. Selon le type de surface, plus ou moins de cette radiation est reflétée. Sur la neige fraîche c'est 90%, sur l'eau cela varie de 8 à 100% selon que le soleil est droit au-dessus ou près de l'horizon. [50] Le sable sec du désert reflète environ 37%, alors que la forêt tropicale ne reflète que13%. L'asphalte reflète le moins: environ 4%. En moyenne environ 30% de toute la radiation sur la surface terrestre serait reflétée. [50]

Pas toute la radiation reflétée ne disparaît dans l'espace. Ici aussi, des gouttelettes d'eau, de la vapeur d'eau et d'autres molécules absorbent une partie de cette radiation et la transforment en chaleur. La plus grande partie de la chaleur serait produite dans le ciel. Les nuages ont normalement un effet modérateur sur la production de chaleur, en raison de la réflexion. Ils ont également un effet modérateur sur le transfert de chaleur vers l'espace. Quand il est nuageux la nuit, la surface terrestre perd moins de chaleur.

Radiation moyenne: 340 Watt/m2

Ci-dessus j'ai mentionné que la radiation au dessus de l'atmosphère est 1366 kilowatts par mètre carré. Ceci est mesuré dans la section transversale du faisceau. Sur la surface, cette radiation est distribuée sur une sphère.

coupe transversale d'un rayon de soleil

La formule pour calculer la surface de la section est Pi*r2. La formule pour la surface d'une sphère est 4* Pi*r2. Ainsi, l'énergie qui vient par la section transversale du faisceau est distribuée, au cours de 24 heures, sur une surface qui est quatre fois aussi grande. Cela veut dire, que la radiation moyenne qui peut atteindre la surface lest ¼ de 1366 kW/m2. Le plus souvent ceci est arrondi à 340 kW/m2.

Bien que ces 1366 kW/m2 soient souvent mentionnés comme une constante, ce nombre varie avec la distance entre la terre et le soleil et avec l'activité solaire. Nous avons également vu, que par exemple par la réflexion sur les nuages, pas toute la radiation n'atteint la surface terrestre. La moyenne théorique n'est jamais atteinte.

Radiation angulaire

L'intensité de la radiation directe dépend fortement de l'angle entre le soleil et la surface de la terre. Quand le soleil est droit au-dessus de l'équateur, l'intensité est la plus élevée là-bas. Puis, à une latitude de 60o un même faisceau couvre une surface qui est deux fois aussi grande. L'intensité est seulement la moitié. Sur les pôles, quand le soleil est à l'horizon, l'intensité sur la surface est minime.

Pourcentage de radiation

 

Radiation en Watt

La quantité de radiation maximale par jour varie avec la longueur du jour et la position entre l'équateur et les pôles.[51]

Dans le graphique vous pouvez voir, qu'au pôle nord, autour du 21 juin, plus de rayonnement frappe la surface en 24 heures qu'à l'équateur.

 

 

Rayonnement diffus ou squattering

Par des gouttelettes d'eau, les cristaux de glace, le pollen, la poussière, la fumée et d'autres particules, une partie du rayonnement est diffusée. La quantité de diffusion dépend de la distance que le faisceau voyage par l'atmosphère et la quantité de poussière, de particules et de gouttelettes d'eau dans le ciel. Ainsi, le rayonnement total qui atteint un endroit particulier consiste en partie de rayonnement direct (avec la formation d'ombres), et en partie de rayonnement diffus. [52]

L'albédo

albedo

L'albédo (littéralement « blancheur ") est le degré auquel une surface reflète la lumière du soleil. Plus une surface est blanche et polie, plus elle reflète. La neige et la glace reflètent presque toute la lumière, et c'est pourquoi il ne fait pas chaud facilement aux pôles. De cette façon, la calotte glaciaire sur le Groenland existe depuis plus de 12.000 ans. [53]

L'albédo de la plupart des surfaces varie avec les longueurs d'onde. C'est pourquoi elles ont de la couleur (les longueurs d'onde de la lumière réfléchie), quand elles réfléchissent la lumière visible. Bien que nous ne puissions pas le voir, cela se produit également avec les rayons infrarouges.

Le mot albédo est également employé pour la réflexion moyenne d'un objet. Parfois il est exprimé en pourcentage comparé à une surface avec une réflexion idéale (albédo géométrique) et d'autres fois comme pourcentage comparé au rayonnement entrant (albédo capté). Selon Kaufmann la terre a un albédo géométrique de 39%. Selon de Pater & Lissauer l'albédo géométrique est 36.7% et l'albédo capté 29%. [54] Cette réflexion dépend fortement de la nébulosité et peut varier jusqu'à 5% au cours d'une journée. [55]

[Illustration Wiki-commons]

Puisque l'albédo joue un grand rôle dans des théories de changements climatiques d'aujourd'hui, j'y reviendrai dans "CO2, panique, affirmations et fraude..."

Absorption et émission

Le rayonnement qui reste réchauffe finalement la surface terrestre (terre et mer). Trois quarts de la surface se composent de mers ou sont humides. Et de toute l'énergie, absorbée par l'atmosphère, 68% est absorbé par l'eau dans une de ses phases (glace, eau liquide, vapeur d'eau.)

L'eau est une excellente substance pour l'absorption de chaleur. Quand le soleil est droit au-dessus de la surface, l'eau de mer reflète seulement 2%. Pour réchauffer 1 gramme de l'eau d'un degré Celsius 1 calorie (Joule 4,1813 Joule) de chaleur est exigée. C'est plusieurs fois plus que pour d'autres substances. Par exemple cinq fois autant que pour le sable, le béton, l'asphalte, le verre ou le granit. [56] Pour l'exprimer autrement, pour réchauffer de 1o, l'eau absorbe beaucoup plus de chaleur qu'une autre substance.

Par ailleurs, la plupart des eaux sont très transparentes et les faisceaux peuvent pénétrer profondément. De l'eau extrêmement claire, comme « le Courant Noir » près du Japon, laisse pénétrer encore 10% de la lumière du soleil à une profondeur de 90 mètres. Au contraire, les mers dans des régions côtières sont souvent agitées et peuvent arrêter la lumière en moins de deux mètres. [57] Dans ce cas, la lumière du soleil est transformée en chaleur très près de la surface.

Toutes les substances ont leur propre spectre d'absorption. Ce sont les longueurs d'onde qu'elles peuvent absorber. Les rayons qui n'ont pas la longueur d'onde appropriée passent à côté ou à travers ces substances (comme les ondes radio passent à travers nous.) Le rayonnement absorbé est transformé en vibrations, qui peuvent être mesurées comme une augmentation de la température. Chaque substance émet de la chaleur. La quantité de chaleur émise (par unité de temps et unité de surface) dépend de la température et augmente avec la 4ème puissance de la température, quand vous l'exprimez en degrés Kelvin. (0o Kelvin = -273,15o Celsius.) Cela veut dire, par exemple, qu'une surface à 30o Celsius émet 42% plus de chaleur qu'à 0o Celsius. L'émission a lieu dans la gamme infrarouge. Comme règle général on peut dire, que plus la température est basse, plus la longueur d'onde est longue.

Transport de chaleur

La majorité de la chaleur est produite où le soleil est droit au-dessus de la surface. C'est donc toujours quelque part entre les latitudes 23,5o nord et 23,5o sud. Par des courants d'air et d'eau beaucoup de cette chaleur est répartie sur la terre. Selon l'Institut Max Planck 50% de ce transfert de chaleur se fait par des courants dans les océans. [58] Selon UCAR, un établissement aux USA, la plus grande partie serait transportée par l'air. Sur l'hémisphère nord 78% du transfert se ferait via l'air sur l'hémisphère sud 92%. Le montant total de la chaleur transportée est comparable à la production de cinq millions de centrales électriques de 1000 mégawatts chacune. [59]

Circulations d'air

Le principe du déplacement de l'air est basé sur le fait, que l'air, quand il devient plus chaud, augmente en volume et devient ainsi plus léger. À la surface de la terre nous mesurons alors une plus basse pression. Lorsque de l'air plus frais arrive d'ailleurs, il arrive le long de la surface et l'air plus léger se lèvera. Plus haut cet air montant est comprimé. Il s'écoulera par dessus de l'air moins chaud.

Les vents sur Terre

Dans un schéma idéalisé souvent montré, il y a trois zones sur chaque hémisphère. Le long de la surface, on trouve des courants d'air de 30 degrés vers l'équateur et également de 30 degrés vers 60 degrés. Un autre courant va des pôles vers 60 degrés. Dans le haut de la troposphère l'air retourne à la latitude d'où il est venu. Pendant que l'air court d'une latitude vers l'autre, la terre tourne en dessous. Pour un observateur au sol le vent semble dévier. Ceci s'appelle l'effet de Coriolis.

Ceci est juste un vieux modèle théorique qui pourrait convenir pour un globe joliment poli et avec un même type de surface. Bien entendu, la réalité est tout autre. Il y a des collines et des montagnes qui dévient les vents. Il y a des différences dans le réchauffement de la surface, des déserts, des forêts et des villes. Il y a de nombreux vents, qui se produisent dans des circonstances spécifiques, comme le Chinook dans les Montagnes Rocheuses, le Zonda dans les Andes argentins, le Gibli en Libye, le Mistral et la Tramontane dans les sud de la France, et le toujours mystérieux EL Niño dans le Pacifique.

Aujourd'hui nous avons des images satellites et des ordinateurs alimentés avec des données des stations météorologiques autour du monde. À partir des conditions atmosphériques passées nous pouvons calculer des moyennes et établir des modèles beaucoup plus réalistes. [60]

Vaporisation et condensation

Les courants d'air sont non seulement des transporteurs de la chaleur, mais également de toute l'eau douce, qui permet la vie sur terre. L'eau douce naît au-dessus des océans et des mers, quand l'eau se vaporise, laissant derrière la majeure partie du sel.

La vaporisation est le processus dans lequel l'eau change en gaz, du vapeur d'eau. Au niveau de la mer 1 litre d'eau devient plus de 1.300 litres de vapeur d'eau. Ainsi, un volume supplémentaire survient. La vapeur d'eau est plus légère que l'air. De l'air mélangé au vapeur d'eau se lève au contact avec de l'air sec. Plus l'air est chaud, plus il peut contenir du vapeur d'eau. À 0o Celsius c'est moins de 1%, à 22o c'est 2% et à 30o le pourcentage grimpe jusqu'à 3%. Dans les forêts tropicales il peut grimper jusqu'à 10%. Plus l'air est propre, plus ce pourcentage peut grimper.

La raison de ceci est que, pour condenser, la vapeur d'eau est très sensible à la présence de petites particules dans l'atmosphère pour se fixer dessus. Plus l'air est sale, plus la vapeur d'eau peut condenser facilement. (Dans la région  industrielle du Ruhr en Allemagne, vous avez les meilleures chances pour avoir de la pluie les jeudis, vendredis et samedis. Le dimanche l'air est de nouveau propre, et c'est bon pour « schönes Wetter ».) Lors de la condensation le volume supplémentaire disparaît. Quand les nuages se forment, et la vapeur d'eau mute en gouttelettes et en cristaux de glace minuscules, de grands courants d'air se développent vers la base du nuage.

Dans l'atmosphère l'eau existe dans toutes ses phases: comme vapeur d'eau invisible, comme gouttelettes et comme cristaux de glace. Dans l'air, le plus souvent, ces phases existent l'une à côté de l'autre et l'eau va continuellement d'une phase à l'autre. Une gouttelette minuscule n'existe généralement que quelques minutes, avant de retourner en vapeur d'eau.

Les transitions de glace en liquide et de liquide en vapeur demandent de l'énergie pour aller d'une structure plus solide vers une structure plus lâche. Ces transitions demandent beaucoup plus d'énergie que pour le réchauffement ordinaire.

1 gramme de glace de -10o Celsius exige  2,05 Joules pour le réchauffeur 1o.

1 gramme de glace de 0o Celsius exige 334 Joules pour le changer en eau de 0o Celsius.

1 gramme d'eau de 25o Celsius exige 4,18 Joule  pour le réchauffeur 1o.

1 gramme d'eau de 100o Celsius exige 2260 Joules  pour le changer en vapeur d'eau de 100o Celsius.

À côté de ces processus il y a également de la vaporisation de glace et de l'eau de n'importe quelle température.

Avant, on appelait l'énergie requise pour le changement d'une  phase à l'autre, la chaleur latente. En fait c'était une chimère qui impliquait que la vapeur d'eau aurait absorbé cette énergie, bien qu'elle ne puisse pas être mesurée. Cette chimère était nécessaire, parce qu'autrement, la loi de la conservation de l'énergie ne s'appliquerait plus. De l'énergie aurait disparu.

Selon les vues d'aujourd'hui l'énergie est dépensée pour rendre les liens entre les molécules plus lâches. La force d'attraction réciproque doit être surmontée. Les molécules se heurtent des milliards de fois par seconde et dans chaque volume il y a beaucoup de vitesses différentes en jeu. Seules les molécules avec la vitesse la plus élevée peuvent réussir à s'échapper de la surface de l'eau. En conséquence, la température moyenne des molécules qui restent derrière devient plus basse.

Dans le processus inverse, la condensation, ce sont les molécules les plus froides (avec le moins d'énergie) qui sont attrapées par la force d'attraction d'une particule ou gouttelette d'eau. Les molécules avec plus d'énergie restent dans l'air, et comme ce sont des molécules plus froides qui tombent à l'eau, la température moyenne de la vapeur d'eau restante s'élève. [61]

Comme j'ai déjà mentionné, la vaporisation et la condensation sont les processus qui permettent la vie sur terre. Notre eau douce tombe du ciel. Selon quelques publications la quantité totale des gouttelettes d'eau, des cristaux de glace et de la vapeur d'eau égalerait une couche de 2,5 cm sur la surface. Nous avons, en moyenne, environ un mètre de précipitation. Cela voudrait dire qu'on a un facteur de recyclage de 40 fois par an. À chaque cycle l'eau vaporise de la surface, se lève comme vapeur, souvent jusque dans de hautes altitudes, qui est transportée par des courants jusqu'à ce qu'elle condense finalement à un endroit, où la température est beaucoup plus fraîche. C'est une pompe de chaleur permanente. Grossièrement ceci contribue dans le transport de chaleur pour environ 3 watts par mètre carré. [62]

D'après les mesures les précipitations ont augmenté de plus de 2% entre 1900 et 1980; au-dessus de la terre un peu plus qu'au-dessus de la mer. Bien que ces mesures n'aient pas été suffisantes pour être sûres, que cela  était le cas partout sur terre, nous pouvons néanmoins l'interpréter comme une tendance. L'irrigation dans l'agriculture a énormément augmenté pendant ces deux derniers siècles, causant une augmentation de la vaporisation.

L'augmentation de la vapeur d'eau dans l'atmosphère pourrait bien avoir un impact beaucoup plus grand sur le réchauffement global, que l'augmentation du CO2. Il y a plus de 25 fois plus de vapeur d'eau que du CO2! [63] Nous y reviendrons dans l'article "CO2, panique, affirmations et fraude"

Courants de l'eau

Les courants dans les océans transportent la chaleur vers des latitudes plus élevées. Les courants chauds sont près de la surface, tandis que l'eau refroidie retourne vers l'équateur dans des courants plus profonds.

Si vous recherchiez des images des « courants océaniques » ou « ocean currents » sur Google, vous remarqueriez bientôt, qu'il y a très peu de concordance parmi les cartes du monde qui montrent ces courants. Les courants chauds ne sont pas contenus comme des fleuves et ils changent leur cours régulièrement (et probablement de manière permanente.) Les courants inférieurs sont appelés parfois des fleuves sous-marins. Ils peuvent être contenus plus ou moins par le relief du fond. La recherche sur le comportement de ces courants n'a commencé que récemment avec des robots.

Le Gulfstream

Un des courants les plus connus, et pour l'Europe le plus important, est le Gulf Stream. C'est un courant d'eau d'environ 90 kilomètres de large, avec une vitesse de 2 m/sec, qui apporte de la chaleur du Golfe du Mexique et de la côte de la Floride à travers l'Océan Atlantique vers l'Europe. L'air au dessus est chauffé par cette eau et est transporté par le vent au dessus de l'Europe de l'Ouest.

bande de transport de chaleur

C'est la glace de mer, à l'extrémité nordique de l'Océan Atlantique, qui est la pompe qui assure le fonctionnement de ce courant convoyeur de chaleur. Cette pompe est basée sur le principe, que l'eau est la plus lourde à 4o Celsius. C'est parce que l'eau se refroidit contre la glace dans la mer, qu'elle descend vers le fond, faisant de la place pour de l'eau venant du sud. Sans cet effet de refroidissement par la glace de mer, cela prendrait très longtemps avant que l'eau descende au fond marin. En effet, pour ce processus il est nécessaire que la température de l'eau descende en dessous de celle des couches inférieures plus froides. Le courant stagnerait et l'Europe occidentale refroidirait, tandis que l'eau plus chaude resterait autour de l'équateur.

Beaucoup de la glace dans l'Océan Arctique se développe dans la partie relativement peu profonde du Détroit de Bering, où l'eau coule en direction du pôle nord. C'est les vents froids qui soufflent par-dessus l'Alaska qui font geler la surface et souffle ensuite la glace dans l'Océan Arctique. [64]

Depuis 1953 la surface de cette glace de mer est surveillée. Depuis 1969 elle a une tendance décroissante de 11,2 % par décennie. Le réfrigérateur du Détroit de Bering fait moins de glace qu'il n'en fond. Ces tendances sur des périodes de 10 ans cachent des variations importantes. En septembre 2007, soudainement, il y avait 1,29 million de km2 (23%) moins de glace que l'année précédente. Ensuite, en 2009 il y avait une augmentation de 1,08 million de km2. [65]

Bien entendu, la surface ne dit pas tout, parce que la croissance de la glace dans 2009 était composée d'une mince couche d'une saison. Des mesures de tout le volume de glace seraient beaucoup plus significatives. Pour ceci, nous n'avons que des estimations grossières, qui indiquent que la glace sous l'eau a diminué de 1,30 m entre les années 50 et les années 90. [66]

La fonte de glace a des conséquences dramatiques pour la pompe. En 2005 des scientifiques ont découvert que la vitesse du Gulfstream, comparée à la dernière mesure 12 ans avant, avait diminué de 30%. [67]

Le ralentissement du Gulfstream a non seulement des conséquences pour le climat, mais également pour la quantité de l'eau riche en oxygène, qui est transportée au fond de l'océan. Elle détermine en grande mesure l'équilibre biologique et le stock de poissons.

 

Suite:

CO2, panique, affirmations et fraude...

Sources & références:

[14] http://en.wikipedia.org/wiki/Solar_cycle

[15] http://solarscience.msfc.nasa.gov/ SunspotCycle.shtml

[16] http://www.knmi.nl/cms/content/21054/kleine_ijstijd

[17] http://hubblesite.org/reference_desk/faq/ answer.php.cat=light&id=74

[18] http://ockhams-axe.com/global_warming & http://solardat.uoregon.edu/SolarRadiationBasics.html

[19] http://www.astronomynotes.com/light/s3.htm

[20] http://www.haarp.alaska.edu/haarp/ion3.html

[21] http://science.jrank.org/pages/3679/ Ion-Ionization.html#ixzz0ht7uPuaW , see photo ionization 

[22] http://www.haarp.alaska.edu/haarp/ion1.html

[23] http://www.wamis.org/agm/meetings/ rsama08/S407-Nahar-Solar-Radiation.pdf

[24] http://ozone.gi.alaska.edu/formed.htm & http://www.haarp.alaska.edu/haarp/ion3.html

[25] http://www.ozonelayer.noaa.gov/science/basics.htm

[26] http://wiki.answers.com/Q/ What_is_the_ozone_layer_made_of

[27] http://ozonewatch.gsfc.nasa.gov/facts/dobson.html

[28] http://en.wikipedia.org/wiki/Ozone-oxygen_cycle

[29] http://cancerres.aacrjournals.org/ cgi/content/abstract/53/1/38

[30] http://www.env.go.jp/en/earth/ ozone/leaf2009/full.pdf

[31] http://acdb-ext.gsfc.nasa.gov/People/Stolarski/history.html

[32] http://www.env.go.jp/en/earth/ozone/leaf2009/full.pdf

[33] http://encyclopedia2.thefreedictionary.com/CFC+ban

[34] http://www.theozonehole.com/ozoneholehistory.htm

[35] http://www.theozonehole.com/ozoneplots.htm

[36] http://exp-studies.tor.ec.gc.ca/cgi-bin/selectMap?lang=e&type1=du&day1=24&month1=09&year1=1982& howmany1=1&interval1=1&intervalunit1=d& hem1=s&type2=no&day2=12&month2=03&year2=2010& howmany2=1&interval2=1&intervalunit2=d&hem2= n&mapsize=50

[37] http://www.sciencelearn.org.nz/contexts/ you_me_and_uv/timeline

[38] http://www.env.go.jp/en/earth/ ozone/leaf2009/full.pdf

[39] http://www.environment.sa.gov.au/soe2003/ sup_report/atmosphere/ozone_depletion.pdf

[40] http://www.theozonehole.com/ozoneholehistory.htm

[41] http://volcano.oregonstate.edu/education/ gases/chichon.html & http://www.theozonehole.com/volcanicozonehole.htm

[42] http://earthobservatory.nasa.gov/Features/Volcano/

[43] http://www.theozonehole.com/consequences.htm

[44] http://uvb.nrel.colostate.edu/UVB/ publications/uvb_primer.pdf

       http://www.physlink.com/Education/ AskExperts/ae300.cfm?CFID=26535792&CFTOKEN= 2f405eba93932450-4CB2E154-15C5-EE01-B9BBD643E6FD3950

[45] http://www.wamis.org/agm/meetings/ rsama08/S407-Nahar-Solar-Radiation.pdf  , page 18

[46] http://www.worldclimatereport.com/archive/ previous_issues/vol4/v4n3/cutting1.htm

[47] http://www.srh.noaa.gov/jetstream//atmos/atmprofile.htm

[48] http://ceos.cnes.fr:8100/cdrom-00/ceos1/science/dg/dg3.htm

[49] http://www.atmos.ucla.edu/~liougst/ Group_Papers/Liou_JAS_33_1976.pdf

[50] http://nsidc.org/arcticmet/factors/radiation.html

[50] http://encyclopedia.stateuniversity.com/ pages/838/albédo.html

[51] http://www.physicalgeography.net/ fundamentals/6i.html

[52] http://ww2010.atmos.uiuc.edu/%28Gh%29/ guides/mtr/opt/mch/sct.rxml

[53] http://www.usatoday.com/weather/ resources/coldscience/2004-08-30-n-grip-main_x.htm

[54] http://hyperphysics.phy-astr.gsu.edu/ HBASE/phyopt/albédo.html

[55] http://www.agu.org/journals/ABS/ 2001/2000GL012580.shtml

[56] http://www.engineeringtoolbox.com/ specific-heat-solids-d_154.html

[57] http://oceanworld.tamu.edu/resources/ ocng_textbook/chapter06/Images/Fig6-18.htm &

        http://oceanworld.tamu.edu/resources/ ocng_textbook/chapter06/chapter06_10.htm

[58] http://www.atmosphere.mpg.de/enid/1vc.html

[59] http://www.ucar.edu/communications/ newsreleases/2001/heat.html

[60] http://en.wikivisual.com/index.php/Wind

[61] http://www.climates.com/KA/HEAT%20AND%20TEMPERATURE/latentheatfallacy.pdf

[62] http://www.climates.com/KA/ATMOSPHERIC%20WATER/hydrologicheatpump.pdf

[63] http://www.climates.com/KA/ATMOSPHERIC%20WATER/hydrologicheatpump.pdf

[64] http://www.divediscover.whoi.edu/ arctic/circulation.html#

[65] http://nsidc.org/sotc/sea_ice.html

[66] http://nsidc.org/sotc/sea_ice.html

[67] http://www.guardian.co.uk/environment/ 2005/dec/01/science.climatechange

[*] Avec mes remerciements spéciaux au climatologue professeur Patrick Tyson, qui m'a expliqué toutes les questions essentielles.

 

 

Cette étude comprend 3 parties:

1ère partie:

L'horloge de la terre et du soleil

2ème partie:

L'activité du soleil

3ème partie:

CO2, panique, affirmations et fraude...

Mai 2012

Pour des réactions vous pouvez contacter l'auteur via courtfool@xs4all.nl

Si vous souhaitez, vous pouvez copier et envoyer cet article à des intéressés ou le publier dans des journaux ou sur des sites web.

 

Si vous ne voulez pas rater la prochaine publication sur CourtFool.info, cliquez ici:

flag FR   J'aimerais recevoir un message dès qu'il y aura un nouvel article en français.
Si le lien ne marche pas, veuillez svp envoyer un courriel.
adresse: courtfool@xs4all.nl
sujet:
Subscribe articles FR